evenement

 

 

 

 

LE JEUDI 14 OCTOBRE 2021 - 19H exclamation 

a-lavach

lavach-transparennb

Soirée buffet spectacle

sticker-sanitaire-pass-sanitaire-obligatoire-vinyle-avec-picto-qr-code-150-x-50-mm-fond-bleu

 

 

lavach-hd-1

Insatiable explorateur des cultures du monde, le groupe déploie sur scène son groove cosmopolite, ses chansons bigarrées nourries de 20 ans de tournées en France, au Mexique, en Colombie, en Arménie, au Laos, aux Etats-Unis et en Europe de l'Est. Le spectacle de Lavach' est un voyage poétique et dansant, un road-movie musical dont l'Arménie est le port d'attache. Lavach' est le nom du pain traditionnel arménien

Sévane, la chanteuse aux racines arméniennes, mêle subtilement gouaille-rock'n'roll et mélancolie. Virevoltant avec son accordéon, elle emmène son groupe dans une énergie bastringue qui gagne aussitôt le public ! Un violoniste acrobate, un guitariste rugissant et un batteur explosif  complètent ce quatuor d'alchimistes.

À ne pas manquer...

 

lavach-5

Tarifs* : adhérents : 10€  -  non adhérents : 16€

*Toute inscription définitive nécessite un règlement le plus rapidement possible une semaine avant la date de la soirée  

Ba

 

Baltazar Montanaro-Nagy et Miquèu Montanaro ont entamé depuis 2016 un travail d’écriture et de composition musicale mettant au centre de leur interrogation le rapport de l’individu avec le monde. Sorti en 2017, l’album acoustique KI (en hongrois « extérieur ») questionnait l’individu  sur sa place dans le monde. Second opus de cette réflexion, BE (en hongrois « intérieur » mais aussi « être », « sois ») s’interroge sur le mouvement intérieur et le fait d’être acteur, à notre niveau, d’une avancée sociale et culturelle. 

Pour ce nouveau répertoire, l’écriture musicale de Baltazar et Miquèu prend sa source dans l’univers visuel et insolite des photos de Boris Trouplin. À partir de ces clichés, ils ont écrit de courts textes poétiques, de type haïkus, qui ont formé une  première étape créatrice. De là, ils ont construit leur discours musical, comme une sorte de correspondance sonore.  

Ce qu’ils jouent sur scène est le résultat de cette écriture à quatre mains : une exploration autour des timbres, rythmes et textures de leurs instruments respectifs que sont le galoubet-tambourin, les flûtes et le violon baryton ; une réalisation de fresques sonores où se mêlent parties sciemment composées et improvisations libres et affranchies... 

 

À ne pas manquer...ltazar Montanaro-Nagy et Miquèu Montanaro ont entamé depuis 2016 un travail d’écriture et de composition musicale mettant au centre de leur interrogation le rapport de l’individu avec le monde. Sorti en 2017, l’album acoustique KI (en hongrois « extérieur ») questionnait l’individu  sur sa place dans le monde. Second opus de cette réflexion, BE (en hongrois « intérieur » mais aussi « être », « sois ») s’interroge sur le mouvement intérieur et le fait d’être acteur, à notre niveau, d’une avancée sociale et culturelle. 

Pour ce nouveau répertoire, l’écriture musicale de Baltazar et Miquèu prend sa source dans l’univers visuel et insolite des photos de Boris Trouplin. À partir de ces clichés, ils ont écrit de courts textes poétiques, de type haïkus, qui ont formé une  première étape créatrice. De là, ils ont construit leur discours musical, comme une sorte de correspondance sonore.  
Ce qu’ils jouent sur scène est le résultat de cette écriture à quatre mains : une exploration autour des timbres, rythmes et textures de leurs instruments respectifs que sont le galoubet-tambourin, les flûtes et le violon baryton ; une réalisation de fresques sonores où se mêlent parties sciemment composées et improvisations libres et affranchies... 
 
À ne pas manquer...